toutes les bornes ne se valent pas

NOS CONSEILS – Installer des infrastructures de recharge pour véhicules à batterie en entreprise peut vite se transformer en parcours du combattant.

Courant alternatif, continu, prise de type 2, capacité de recharge: difficile de s’y retrouver parmi toutes les offres de bornes de recharge. Il en existe deux catégories: les premières distribuent du courant alternatif (AC). Elles sont équipées d’une prise de type 2, le standard européen, et parfois d’une prise domestique. Elles affichent quatre niveaux de puissance de charge: 3,7 kW, 7,4 kW, 11 kW et 22 kW. Les deux premières puissances sont largement suffisantes pour la plupart des hybrides rechargeables, alors que les secondes sont recommandées pour les modèles 100 % électriques.

La bonne puissance

La seconde catégorie de bornes délivre du courant continu (DC). Leur puissance de charge commence à 50 kW et grimpe jusqu’à 250 kW, ce qui est le cas par exemple des Superchargeurs Tesla, voire 350 kW, comme ceux du réseau Ionity. À partir de 11 kW, on considère cela comme de la recharge rapide, et, au-dessus de 50 kW, à de la recharge ultrarapide. Avec une telle puissance, il est ainsi possible de récupérer

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici