un premier fournisseur sur le point de mettre la clé sous la porte

INFO LE FIGARO – Un des fournisseurs de l’État et de la mairie de Paris, Hydroption, est sur le point de chercher un repreneur. L’administration veut lui retirer son autorisation d’exercer, reconnaît l’entreprise.

L’envolée des prix de l’énergie a fait sa première victime chez les fournisseurs d’électricité. Hydroption, qui compte des entreprises et des collectivités locales comme clients, a reçu de la direction générale de l’énergie (DGEC) «une notification préalable à son retrait de licence de fournisseur», a-t-il reconnu auprès du Figaro. Si la décision est bien confirmée, l’entreprise, déjà placée en redressement judiciaire depuis le 21 octobre par le tribunal de Toulon, ne pourra plus opérer.

Si Hydroption indique qu’il va contester l’argumentaire administratif, cela semble bien être la fin de la partie pour ce fournisseur. L’entreprise doit demander d’ici la fin de la semaine au juge l’autorisation de chercher un repreneur. «Nous ne pouvons pas continuer seuls, a indiqué son PDG Michel de Kerever au Figaro. Nous allons demander au tribunal un plan de cession d’actifs pour une reprise des salariés, de notre logiciel et de nos modèles.» L’entreprise aurait d’ores et déjà reçu trois marques d’intérêt

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 83% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici