quand le retour en France rime avec exonérations d’impôt

NOS CONSEILS – Après une période de vie à l’étranger, les Français bénéficient d’un panel de mesures fiscales très favorables à leur retour en France. Lesquelles sont-elles et quelles sont les conditions d’éligibilité?

Résident fiscal à l’étranger, vous envisagez une installation en France. Un régime d’imposition très attractif vous attend. Le régime fiscal des impatriés prévoit en effet diverses exonérations d’impôt sur le revenu, sous certaines conditions, sur une période pouvant aller jusqu’à 8 ans. Le but affiché étant d’attirer en France les professionnels talentueux, français ou non, installés à l’étranger.

Ce dispositif n’a cessé d’être amélioré, pour les dernières modifications sous l’impulsion d’Emmanuel Macron, ministre de l’Économie puis président. Objectif : séduire les cadres et faciliter par là l’implantation d’entreprises étrangères et autres investissements en France. Un régime de faveur qui suscite chez les Français de Londres un intérêt accru depuis le Brexit.

Bénéficiaires

Le régime des impatriés (article 155 B du Code général des impôts) s’adresse aux salariés, dirigeants et mandataires sociaux, recrutés directement à l’étranger par une entreprise installée en France, ou envoyés dans une entreprise

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 89% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici