face au rebond épidémique, les contrôles du pass sanitaire « ont augmenté », assure Attal

Europe 1
10h35, le 21 novembre 2021, modifié à
11h55, le 21 novembre 2021
Invité dimanche du Grand rendez-vous Europe 1/Les Echos/CNews, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal assure que les contrôles du respect du pass sanitaire ont augmenté depuis le rebond de l’épidémie de Covid-19. INTERVIEW

Les restrictions actuelles sont-elles suffisamment respectées pour faire face au rebond de l’épidémie de Covid-19. Invité dimanche du Grand rendez-vous Europe 1/Les Echos/Cnews, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a en tout cas assuré que les contrôles du bon respect du pass sanitaire avaient augmenté ces derniers jours. 

« Ces dernières semaines, on avait eu un certain nombre de remontées sur une diminution du nombre de contrôles et sur un certain relâchement dans certains établissements recevant du public », reconnaît l’invité d’Europe 1. Mais depuis l’allocution d’Emmanuel Macron, ces contrôles ont augmenté, selon lui. 

« Cette cinquième vague démarre de façon fulgurante »

« Sur les quatre premiers jours de cette semaine, il y a eu près de 70.000 contrôles de personnes, et plus de 4.300 contrôles d’établissements recevant du public. C’est une augmentation de 102% par rapport aux contrôles qu’il y avaient eus les quatre premiers jours de la semaine précédente », précise Gabriel Attal. « Des verbalisations ont lieu que ce soit pour des personnes présentant un pass sanitaire frauduleux ou n’en ayant pas, que pour des établissements recevant du public qui ne demandent pas le pass. »

« Ce pass doit absolument être respecté », insiste Gabriel Attal, et ce d’autant plus en raison du rebond épidémique. « Cette cinquième vague démarre de façon fulgurante », note le porte-parole du gouvernement. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici