Enedis, champion des réseaux électriques grâce à Linky

Le gestionnaire du réseau de distribution local doit investir toujours plus pour assurer la transition énergétique.

Champion du monde. Le gestionnaire du réseau local Enedis, filiale d’EDF, a décroché la première place du classement 2021 de référence Smart Grid Index de Singapore Power Group – l’indice «réseau intelligent» en bon français. L’année dernière, il n’arrivait que 16e sur 80 gestionnaires de réseau. Ce bond, Enedis le doit au déploiement quasi achevé du compteur Linky. «34 millions de foyers ont été équipés pour un budget de 4 milliards d’euros, soit 500 millions d’euros de moins que prévu, se félicite Marianne Laigneau, présidente du directoire d’Enedis. Ces millions de compteurs communicants permettent aux clients d’avoir accès à de nouvelles offres de la part des fournisseurs. Côté Enedis, ils nous permettent de prévoir les pannes réseau et d’agir en conséquence.»

Un «smart grid» doit pour ce faire recueillir des données sur la distribution et la consommation, en temps réel. Il doit rendre possible le repérage, également en temps réel, des défauts – et leur réparation à distance. À l’heure

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 69% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici