Airbus accélère dans les services numériques

Les services à l’aviation commerciale pourraient peser 1700 milliards de dollars d’ici 2030.

Si la crise du Covid-19 a mis un coup d’arrêt au transport aérien et, par répercussion, à la demande de services, ce marché n’en reste pas moins un relais de croissance prometteur. «La crise a fait émerger de nouveaux besoins et nous incite à accélérer la digitalisation de notre offre de services, que ce soit dans la formation des pilotes, la maintenance prédictive, la connectivité à bord des avions… Tous ces services sont source d’économies, de meilleure efficacité des flottes et de réduction des émissions polluantes», affirme Klaus Roewe, directeur d’Airbus Services.

Les services deviennent le nouveau terrain d’affrontement d’Airbus et de Boeing. Dans sa dernière étude, le géant américain estime que les services à l’aviation commerciale devraient générer 1 700 milliards de dollars de chiffre d’affaires d’ici à 2030. Tandis que la vente d’avions neufs devrait représenter des revenus de 3 200 milliards de dollars sur la période. Or, sur le terrain des services, Airbus est en retard. En 2020,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 69% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici