«C’est la concrétisation de ce qu’on a fait pendant 4 ans et demi»

INTERVIEW

Le dispositif se veut une rampe de lancement pour la réélection d’Emmanuel Macron. Lundi, dans la salle parisienne de La Mutualité, « Ensemble citoyens! », la « maison commune » de la majorité, doit être lancée. Elle rassemblera notamment La République en marche, le MoDem et le nouveau parti d’Edouard Philippe, Horizons, mais aussi le parti de centre droit Agir, les sociaux démocrates de Territoires de progrès ainsi que le mouvement En commun!, porté par la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili. Invitée dimanche d’Europe 1, la secrétaire d’Etat chargée de la Jeunesse, Sarah El Haïry, est revenue sur cette création à venir, et sur ses objectifs, qui, selon elle, distinguent cette « maison commune » des autres mouvements de droite et de gauche. 

« Ensemble citoyens! », « c’est d’abord la concrétisation de ce qu’on a fait pendant quatre ans et demi », indique la ministre. « C’est comme si on avait passé quatre ans en fiançailles, et là, sur la fin de la quatrième année, le mariage est conclu. C’est la réunion, c’est le moment où on se retrouve tous autour de quelque chose de commun. Et l’esprit, c’est plutôt celui de la coopérative », ajoute-t-elle.  

« Ne pas être dans une guerre des chefs »

Mais le MoDem, d’où est issue la ministre, ne risque-t-il pas d’être englouti ? « Absolument pas », répond Sarah El Haïry, rappelant que François Bayrou « en est un bâtisseur ». Et de développer : « Alors que, autour de nous, et la gauche et la droite se divisent, personne ne croyait à cette maison commune. Mais François Bayrou, que ce soit avec Richard Ferrand, avec Edouard Philippe, leur point volonté commune était de poser cette maison pour que notre corpus commun, l’humanisme, l’Europe, la justice sociale, l’économie soient dans le débat public, et de ne pas être pas dans une guerre des chefs comme ce qu’on est en train de voir chez LR. »

Mais par le passé, les grands mouvements unissant plusieurs chapelles n’ont jamais empêché les divisions, que ce soit à gauche comme à droite, avec par exemple l’UMP. « La grande différence entre l’UMP et la création d »Ensemble citoyens!’, c’est fondamentalement que chacun reste héritier de son histoire, que chacun portera sa parole, son idéal et donc débattra avec un objectif commun : celui de porter notre projet, de porter l’unité de la France sans être dans de la chamaillerie de chapelles », insiste Sarah El Haïry. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici