Première liquidation d’un fournisseur d’électricité

INFO LE FIGARO – Hydroption avait arrêté de fournir Paris et l’État pour tenter de se sauver. Sans succès.

La flambée des prix de l’électricité a fait sa première victime. Hydroption, un des fournisseurs jusqu’à il y a peu de l’État, de l’armée et de la mairie de Paris, a été liquidé jeudi après-midi par le tribunal de commerce de Toulon. La société était en redressement judiciaire depuis le 21 octobre et en procédure de sauvegarde depuis 2018. Sauver l’entreprise aux dépens de ses plus gros clients: le plan de survie élaboré ces derniers mois par la société a échoué.

Ces dernières années, Hydroption a remporté de gigantesques contrats avec l’État, l’armée et la mairie de Paris à tarifs imbattables. De quoi exaspérer les concurrents. «Nous nous sommes tous demandé comment ils faisaient, si on avait raté un truc qu’ils auraient vu et pas nous pour rogner sur les prix», se rappelle le responsable d’un fournisseur adossé à un grand groupe étranger.

Il n’y avait pas de «truc». Juste une prise de risque inconsidérée de la part d’une société sans un centime en caisse. Hydroption a remporté ses contrats

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 71% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici