Moins de 1% des entreprises bénéficiaires de PGE sont en cessation de paiement

Les derniers chiffres de la Banque de France soulignent l’efficacité des prêts garantis par l’État (PGE).

Depuis mars 2020, 650.836 entreprises ont eu recours aux Prêts Garantis par l’État pour un montant total de 135 milliards d’euros d’emprunts bancaires. Un dispositif qui permet à l’État de se porter garant du prêt auprès des banques en cas de défaut de l’entreprise. Selon les données de la Banque de France, le taux de défaut sur les PGE s’établit à moins de 0,6%. Seules 3944 de ces entreprises ont fait l’objet d’une procédure judiciaire pour cessation de paiements, dont 951 en redressement judiciaire et 2 993 en liquidation judiciaire.

Une bonne nouvelle pour les comptes publics, même si on ne connaît pas encore le montant que l’État devra décaisser pour pallier les rares défauts de paiement. La Banque de France y voit également un signe rassurant pour la santé des entreprises.

Ces chiffres doivent cependant être pris avec recul, la plupart des entreprises n’ayant pas encore commencé le remboursement de leurs PGE. Si les faillites sont au plus bas, un rebond des défaillances d’entreprises pour difficultés financières n’est pas à exclure à partir 2022. Au printemps 2022, toutes les entreprises seront soumises aux échéances de PGE et les dispositifs du «quoiqu’il en coûte» seront définitivement révolus. Les entreprises ont jusqu’au 31 décembre pour faire leurs dernières demandes de PGE.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici