En dix ans, 20% des fermes de France ont disparu

INFO LE FIGARO – Si la surface agricole s’est maintenue, les exploitations ont grandi. Le recensement décennal révèle une profonde mutation du secteur.

Si la pandémie et les confinements ont remis sur le devant de la scène le rôle des agriculteurs, le profil de la «ferme France» et de ceux qui y travaillent est en profond bouleversement. C’est ce que révèle le grand recensement agricole décennal, réalisé par le ministère de l’Agriculture entre mars et octobre, dont le Figaro dévoile les enseignements

Le principal constat confirme une tendance engagée il y a cinquante ans. Il y a de moins en mois de fermes en France. Entre 2010 et 2020, l’Hexagone a vu disparaître une exploitation sur cinq. Avec 389.000 fermes recensées en 2020, 100.000 exploitations ont disparu. Certes, cette baisse, continue depuis les années 1970, s’est un peu (- 2,3 %) ralentie par rapport aux – 3 % annuels enregistrés dans les années 2000.

Gains de productivité

Si la dynamique baissière n’est pas enrayée, cela ne signifie pas, en soi, un affaiblissement de la France agricole. La chute du nombre de fermes révèle des mutations complexes. Si le modèle agricole français a évolué face aux crises…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici