La valeur des meublés de tourisme s’effondre

DÉCRYPTAGE – Les propriétaires ont vu la valeur de leurs biens s’effondrer. Explication.

C’est la double peine pour les propriétaires d’appartement en résidence de tourisme. Privés de loyers pendant des mois, faute de touristes, ils voient aujourd’hui la valeur de leur logement dégringoler avec la crise. Ces appartements se vendent aujourd’hui jusqu’à 30 % voire 40 % en dessous de leur prix d’achat.

Ces logements ont été acquis avec une promesse de loyers garantis, mais la pandémie a mis à mal le modèle. Cette garantie ne vaut que si l’exploitant tient debout. Or certains groupes ont complètement vacillé avec la crise sanitaire. C’est le cas de Pierre & Vacances ou Réside Étude, qui ne payent plus leurs loyers depuis fin 2020, et sont entrés en procédure de conciliation. À la montagne, où l’on compte près de 50 000 appartements gérés, la situation est particulièrement délicate, après une saison d’hiver quasi blanche, faute de remontées mécaniques.

Dans ce contexte, certains propriétaires, pris à la gorge par un crédit, ou eux-mêmes touchés par la crise, sont contraints de vendre.

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 68% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici