Philippe de Villiers accompagne Eric Zemmour en Arménie

Victor Chabert, édité par Gauthier Delomez
09h00, le 11 décembre 2021, modifié à
11h31, le 11 décembre 2021

L’essayiste et candidat à la présidentielle Éric Zemmour part samedi et jusqu’à mardi en Arménie pour son premier déplacement à l’étranger depuis qu’il a officialisé sa candidature. Selon les informations d’Europe 1, à ses côtés, l’ancien député européen Philippe de Villiers est du voyage.

Un invité de marque dans les valises. Selon les informations d’Europe 1, la présence de Philippe de Villiers aux côtés d’Éric Zemmour lors du déplacement en Arménie était sérieusement envisagée depuis vendredi soir. Cela signe le grand retour du Vendéen auprès de l’essayiste candidat à l’élection présidentielle. L’absence de l’ancien député européen le 5 décembre au meeting de Villepinte, où Éric Zemmour a lancé son parti Reconquête, avait été remarquée, et Philippe de Villiers confiait à ses proches qu’il regrettait ne pas s’y être rendu.

Zemmour veut « réaffirmer son soutien au peuple arménien »

Le polémiste Éric Zemmour part donc samedi pour l’Arménie et sera dans la capitale Erevan, jusqu’à mardi. Il s’agit de son premier déplacement à l’étranger en tant que candidat, un voyage long et chargé de symboles. Si l’équipe de campagne n’a pas encore dévoilé le programme complet, ce déplacement est l’occasion pour Éric Zemmour « de réaffirmer (son) soutien au peuple arménien, victime d’une guerre terrible ». L’essayiste fait référence au conflit qui oppose le pays à l’Azerbaïdjan, soutenu par la Turquie.

De Villiers pour soutenir les chrétiens d’Orient

Le polémiste va également parler du rôle de la France dans cette zone, et notamment des relations avec le président turc Recep Tayyip Erdogan qu’il cible souvent dans ses discours. L’Arménie est également un des symboles de la chrétienté en Orient, un thème cher à Philippe de Villiers.

L’Arménie a aussi une longue histoire avec la France. Dans l’Hexagone, on compte une importante communauté arménienne sur le territoire, entre 400.000 et 600.000 personnes, qui vote traditionnellement à droite. C’est aussi pour Éric Zemmour l’un des enjeux de la présidentielle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici