Passées de mode, ces marques françaises en pleine reconquête

Fusalp, Le Coq Sportif ou Carel rebondissent après un dépoussiérage de leur style et de leur communication.

Des marques tombées en désuétude, redevenues désirables: le textile français a connu de belles histoires de renaissance ces dernières années. Comme Carel dans la chaussure, Fusalp pour les tenues de ski ou Le Coq Sportif pour les équipements sportifs. Ces entreprises sont de taille différentes. Mais leur renouveau obéit à quelques règles communes: une modernisation du style tout en restant fidèle aux racines, une communication différenciante, le tout mené par un nouvel actionnaire passionné.

Pour Le Coq Sportif, il s’agissait de renouer avec son ADN sportif. Lors de son rachat en 2005 par le fonds suisse Airesis de Robert-Louis Dreyfus, la société, passée un temps aux mains d’Adidas, périclitait depuis plusieurs années. «Néanmoins, la marque avait encore une belle notoriété. Beaucoup se souvenaient du maillot Le Coq Sportif porté par Yannick Noah lors de sa victoire à Roland-Garros en 1983», souligne Marc-Henri Beausire, président de la société depuis 2006 et PDG depuis 2008. La nouvelle…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 82% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici