« Emmanuel Macron est un déconstructeur de l’Histoire de France »

Mélanie Faure
08h49, le 13 décembre 2021, modifié à
09h34, le 13 décembre 2021

Jordan Bardella a critiqué la politique d’Emmanuel Macron dans l’Entretien de Sonia Mabrouk, sur l’antenne d’Europe 1. Le Président du Rassemblement National par intérim a dressé ce lundi un bilan du quinquennat du chef de l’État, à l’approche de l’élection présidentielle en avril 2022. Il lui a notamment reproché d’être un « déconstructeur de l’Histoire de France ».

Jordan Bardella a plaidé la volonté du Rassemblement national de « sauver la France », au micro d’Europe 1. Invité de L’entretien de Sonia Mabrouk ce lundi, Jordan Bardella a vivement critiqué la politique d’Emmanuel Macron, balayant son quinquennat qui se termine en avril 2022. « Je pense qu’Emmanuel Macron est un déconstructeur de l’Histoire de France, il l’a dit lui-même, c’est un liquidateur », a estimé le Président par intérim du Rassemblement national.

« Il l’a dit lui-même, il faut déconstruire l’Histoire de France, il n’y a pas de culture française », a poursuivi Jordan Bardella. « Il a passé son temps à s’excuser de tout et n’importe quoi durant son quinquennat. Il a flatté tous les mouvements d’ultragauche en expliquant qu’il y avait un racisme systémique dans la police. Il laisse encore aujourd’hui vendre aux Emirats arabes unis une caserne militaire (ndlr : un bâtiment de l’Armée à Versailles), l’un de nos plus grands joyaux historiques. Il a vendu la branche énergie d’Alstom aux Américains quand il était Ministre de l’Economie. Il a une drôle de façon d’aimer la France. Ce n’est pas notre façon d’aimer la France. »

Une élection présidentielle pour « influer sur le cours de l’Histoire »

Jordan Bardella a notamment évoqué l’immigration, reprochant à Emmanuel Macron de « laisser rentrer des centaines de milliers de personnes chaque année ». « Je pense que Marine Le Pen va être élue président de la République car c’est nécessaire pour notre pays », a-t-il martelé.

 

« La seule chose qui peut influer sur le cours de l’Histoire, c’est l’élection présidentielle. La réélection d’Emmanuel Macron amènerait un nouveau quinquennat de casses sociales, de saignées fiscales, de violences, de désordre toujours plus importantes. Y compris à la montée toujours plus importante de l’islam politique qui a imposé ses lois et ses mœurs dans beaucoup de quartiers. » a insisté Jordan Bardella.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici