«Il faudra détecter plus vite les futures pandémies»

ENTRETIEN – Le patron de la R&D d’Abbott Diagnostic appelle à casser les barrières entre tousles acteursde la santé.

John Hackett est responsable de la R&D de l’activité diagnostic d’Abbott. L’entreprise américaine, qui conçoit aussi des dispositifs médicaux (capteurs de glucose, pacemakers, défibrillateurs…), est au cœur de la crise sanitaire avec sa gamme de tests Covid. Il revient sur les défis du secteur et sur la place prise par le diagnostic à la faveur de la pandémie.

Le FIGARO.- En quoi la pandémie a-t-elle transformé notre approche du diagnostic?

John HACKETT. – Avant le Covid, nous n’avions jamais autant parlé de tests et de diagnostic! Or 70 % des décisions médicales sont prises à partir d’éléments de diagnostic (tests sanguins, prélèvements…). Il faut aujourd’hui concevoir le parcours du patient dans sa globalité, de la prévention à la thérapie. Le diagnostic a un rôle clef à jouer pour sauver des vies et réduire les dépenses de santé. Ce sera un secteur de plus en plus digital, où les algorithmes vont aider à définir des profils de patients à risques, avec plus d’applis et d’outils connectés

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici