« On attend de l’État des décisions », rappelle le maire Benoît Payan

Stéphane Burgatt, édité par Antoine Terrel
07h52, le 16 octobre 2021, modifié à
07h58, le 16 octobre 2021

Un mois et demi après sa présentation du plan d’investissement « Marseille en grand », Emmanuel Macron a fait son retour dans la cité phocéenne vendredi. Sur place, la municipalité attend des annonces précises, notamment sur le volet de rénovation des écoles. REPORTAGE

Si son séjour dans la cité phocéenne est bref, Emmanuel Macron n’en est pas moins très attendu. Vendredi, le président de la République a fait son retour à Marseille, où il s’est rendu dans les quartiers nord pour conclure une rencontre entre pouvoirs publics, associations et entreprises. Son objectif était de faire un premier point d’étape sur les engagements pris début septembre, quand il avait annoncé un plan d’investissement, « Marseille en Grand », qui portait notamment sur la rénovation des écoles, les transports ou le logement. Mais sur place, après les mots d’amour, on attend désormais des preuves. 

Le président est ainsi par exemple attendu sur le volet de rénovation de 174 écoles. Enseignants, parents et municipalité… Tous attendent de connaître le montant de la participation de l’État. De son côté, le maire Benoît Payan ne cache pas son impatience. « Le président avait dit qu’il allait revenir à Marseille. Il est là, il revient. On s’est mis au travail et maintenant, on attend de l’État des décisions, que le président de la République nous livre sa version des choses, et surtout nous annonce l’aide de l’Etat pour les écoles, pour les transports, pour la métropole », explique-t-il au micro d’Europe 1. 

Quel calendrier pour la rénovation des écoles ? 

Car la municipalité l’a matraqué toute la semaine : le plan de rénovation des écoles est fin prêt, à un détail près… Le calendrier des chantiers. Dix ou 50 ans pour les faire, tout dépendra du montant engagé par l’État. Mais Emmanuel Macron entretient le suspense. Rien n’a filtré de son dîner de travail avec les élus et au final, s’il doit y avoir des annonces présidentielles durant ce court déplacement, ce pourrait être ce samedi matin, quand le chef de l’État prendra la parole en clôture du Congrès national des pompiers. Des pompiers qui attendent un engagement d’Emmanuel Macron concernant la réforme du statut des volontaires marseillais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici