la candidate s’est rendue dans le Haut-Karabakh

Alexandre Chauveau, édité par Solène Leroux
16h27, le 22 décembre 2021, modifié à
16h31, le 22 décembre 2021

La candidate LR a fait l’aller-retour depuis Erevan dans cette zone disputée à l’Arménie par l’Azerbaïdjan, théâtre d’une guerre à l’automne 2020. Une visite symbolique pour Valérie Pécresse, qui a fait de la défense des chrétiens d’Orient un des thèmes de son déplacement à Erevan.

Le déplacement n’était pas prévu dans le programme officiel et s’est décidé hier soir. Valérie Pécresse s’est rendue aujourd’hui dans le Haut-Karabakh sous protection arménienne, en compagnie de Bruno Retailleau et de Michel Barnier. Ils y ont rencontré Arayik Haroutiounian, le président de la République d’Artsakh, et une partie de son gouvernement. Cette région autonome a été le théâtre d’une guerre de 44 jours qui a opposé l’Arménie et l’Azerbaïdjan à l’automne 2020, causant la mort de 6.500 personnes. L’Arménie a été contrainte de céder à l’Azerbaïdjan plusieurs régions, où sont notamment situées 150 églises.

Valérie Pécresse, Bruno Retailleau et Michel Barnier se sont ensuite rendus au centre de la Francophonie Paul Éluard à Stepanakert et se sont entretenus avec le représentant de l’Église du Haut-Karabakh. Une visite symbolique pour la candidate, qui a fait de la défense des chrétiens d’Orient un des thèmes de son déplacement à Erevan.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici