Le «made in France» a-t-il pris «un sacré coup» sous Emmanuel Macron ?

LA VÉRIFICATION – C’est ce qu’affirme Arnaud Montebourg, qui qualifie le bilan industriel d’Emmanuel Macron à Bercy puis à l’Élysée de «destructif». Est-ce exact ?

LA QUESTION. Invité de l’émission Télématin sur France 2 ce mardi, Arnaud Montebourg a fustigé la politique industrielle d’Emmanuel Macron et son plan d’investissement «France 2030». «On peut se demander pour quelles raisons tous ces investissements n’ont pas été engagés il y a maintenant cinq ans. Entre-temps, le made in France en a pris un sacré coup», a dénoncé l’ancien ministre du Redressement productif de 2012 à 2014, avant qu’Emmanuel Macron ne lui succède à Bercy puis s’installe à l’Élysée.

«Si on fait le bilan du macronisme, on peut voir Alstom, Lafarge, Alcatel, Technip, Essilor et Suez et le prochain c’est Engie (à délocaliser). C’est le bilan destructif de monsieur Macron», a déploré Arnaud Montebourg, partisan revendiqué de la souveraineté industrielle depuis plus de dix ans. Alors que cette thématique occupe le cœur du débat public, quel est le bilan industriel d’Emmanuel Macron ? Sous son quinquennat, la France a-t-elle perdu des activités industrielles stratégiques, comme

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici