L’investisseur Peter Thiel recrute l’ex-chancelier autrichien Sebastian Kurz

Deux mois après sa démission sur fond d’enquête anticorruption, l’ancien chancelier autrichien rejoint le fonds d’investissement Thiel Capital.

Sebastian Kurz passe de la politique au business, de Vienne à Los Angeles, mais sans quitter son camp conservateur. Deux mois après sa démission sur fond d’enquête anticorruption, l’ancien chancelier autrichien rejoint le fonds d’investissement Thiel Capital, dont il sera stratégiste global. Le voilà donc aux côtés de Peter Thiel, un investisseur de légende dans la tech californienne. Thiel a en effet été l’un des cofondateurs de PayPal et l’un des tout premiers à s’engager derrière Mark Zuckerberg dans l’aventure Facebook. Il a également investi dans des sociétés technologiques, comme Airbnb, et fondé Palantir. Au-delà de son flair pour les entreprises à succès, Peter Thiel se distingue par son engagement politique. Le multimilliardaire né en Allemagne, connu pour ses positions libertariennes, est un grand donateur du Parti républicain et, à la différence de beaucoup de grands noms de la Silicon Valley, a soutenu la candidature de Donald Trump dès les primaires de 2016.

Sebastian Kurz conseillera son nouvel employeur sur l’Europe et l’Autriche. L’ex-chancelier fut l’un des plus jeunes chefs de gouvernement jamais portés au pouvoir dans un grand pays démocratique, à 31 ans à peine, en 2017. Il fait ainsi déjà prendre un virage à sa courte carrière, brutalement interrompue en octobre dernier quand il a été accusé d’avoir manipulé des sondages en sa faveur. Il a depuis quitté toutes ses fonctions politiques, y compris à la tête de son parti. Selon la presse autrichienne, il devrait vivre sa nouvelle vie à cheval sur les deux continents.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici