Disney+ : les meilleures séries selon la rédaction de CNET et vous-mêmes

Cette sélection a été mise à jour le 18/10 avec les séries choisies au mois d’octobre 2021. 

Voilà déjà plus d’un an que Disney+ a débarqué en France. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la plateforme de streaming par abonnement (SVoD) n’est pas venue les mains vides. Dans son escarcelle, il y a la plupart des classiques Disney, Pixar, Marvel et Star Wars. Des films surtout donc, mais aussi des séries de grande qualité. 

S’abonner à Disney+ >   

Sommaire

Tous les mois, nous établirons donc une sélection actualisée des meilleurs programmes disponibles dans l’offre du service de SVoD. Évidemment, cette dernière sera emmenée à évoluer au fil des nouvelles entrées dans son catalogue. 

D’ailleurs, si vous avez des questions ou des suggestions sur les heureux élus mensuels, n’hésitez pas à commenter cet article ou à nous le faire savoir sur les réseaux sociaux de CNET. 

En octobre, Star Wars : Visions et Agent Carter raflent la mise. Les spectateurs plébiscitent toujours la série animée Souvenirs de Gravity Falls. Enfin, les Simpson reste notre série bonus. 

Avant d’entrer dans le vif du sujet, petit point méthodologique :

  • Dans la sélection qui suit, deux contenus sont choisis par la rédaction. Il s’agit de deux séries Disney+ appréciées chez CNET et chaudement recommandées par nos soins. 
  • Le troisième programme, lui, est celui qui a obtenu les meilleures évaluations des utilisateurs de cinq sites bien connus des sériephiles (Allociné, Sens Critique, Rotten Tomatoes, IMDB, Metacritic).

Quelles sont les meilleures séries à voir ou revoir sur Disney+ (octobre 2021) ?  1. L’une des meilleures nouveautés du catalogue de Disney+Star Wars : Visions : une anthologie animée de qualité

Synopsis

Star Wars : Visions met en scène neuf histoires originales et inédites se déroulant dans l’univers Star Wars, chacune indépendante et pouvant traiter de romance, de drame, d’humour et de batailles épiques dans un style proche de l’animation japonaise. 

L’avis de CNET France

Une anthologie de courts métrages est une formidable manière de développer un univers riche et foisonnant, sans la responsabilité et les moyens trop importants d’une série ou d’un film. Ici, l’intérêt n’est pas tant de donner un complément aux histoires connues de Skywalker et compagnie. Il s’agit d’abord de réinventer l’univers Star Wars en toute liberté.

Un parti pris amusant et excitant : que ce soit en contant l’attaque d’un village, une rivalité fraternelle, un groupe de rock galactique, ou un petit robot qui voulait être Jedi, chaque récit propose une vision rafraîchissante d’un pan de l’imposant univers Star Wars. Et certains courts métrages, tels que The DuelThe Elder ou The Ninth Jedi sont même de véritables réussites de ton, de rythme et d’enjeux.

L’intérêt de l’anthologie n’est pas seulement dans ses histoires, mais aussi et surtout dans ses propositions visuelles. Disney a ainsi fait appel à huit grands studios d’animation japonais, parmi lesquels Production I.G. (Ghost in the Shell) et Kinema Citrus (Barakamon).

Il faut avouer que sur ce point, Star Wars : Visions est une réussite. Chaque court-métrage est visuellement magnifique grâce à des univers esthétiques inédits qui revitalisent l’univers de la franchise. Ces points de vue redonnent un coup de fouet salvateur à des aspects et des personnages pourtant vus et revus.

Et c’est peut-être le grand point positif du programme : il ouvre les horizons de Star Wars, et nous montre un futur d’histoires et de possibilités excitantes. Surtout, il nous donne envie d’y revenir, et d’y rester. Au final, cette anthologie de courts métrages plaira tout autant aux fans de l’univers qu’aux curieux, et la série est un moment très agréable et recommandé. 

  • Regardez un aperçu de la série animée ci-dessous :

 

 

2. Une autre série à voir sans hésiterAgent Carter : une bonne série Marvel

Synopsis

1946, la Seconde Guerre mondiale se termine et les hommes reviennent du front. Peggy Carter se retrouve reléguée à un travail administratif à la SSR (Strategic Scientific Reserve). Alors qu’elle vient de perdre l’amour de sa vie (Captain America), Peggy doit jongler entre son travail et des missions secrètes qu’elle entreprend pour l’ingénieur Howard Stark.

L’avis de CNET France

L’action d’Agent Carter commence juste après les événements de Captain America : First Avenger. Steve Rogers s’est sacrifié pour sauver la planète, laissant derrière lui Peggy Carter seule. Les fans de Marvel retrouveront d’ailleurs d’autres visages familiers dans cette série avec Howard Stark (Dominic Cooper) le père d’Iron Man, mais aussi Jarvis (James D’Arcy).

L’attrait principal d’Agent Carter est Peggy, son héroïne attachante jouée par la britannique Hayley Atwell. Le charisme de l’actrice donne le mordant nécessaire à Peggy pour prendre le devant de la scène. Au travail, elle doit faire face au sexisme ambiant des années 1940, ses collègues ne voyant en elle qu’une simple secrétaire.

Pourtant, Peggy Carter n’hésite pas à mener l’enquête pour son ami Howard Stark et à assommer deux ou trois hommes au passage. Ici, pas de menace extraterrestre mais Peggy et son acolyte Jarvis doivent arrêter une puissante organisation criminelle.

Après une première saison dans un New-York esthétique, la saison deux d’Agent Carter nous entraîne sous le soleil de Los Angeles. Moins compliquée que sa grande soeur Agents of S.H.I.E.L.D, Agent Carter est aussi plus légère, modeste et drôle. Un bon divertissement qui a malheureusement été annulé au bout de deux saisons.

  • Découvrez un avant-goût du show

3. La meilleure série d’après les spectateursSouvenirs de Gravity Falls : vive les vacances

Synopsis

Lorsqu’ils apprennent qu’ils vont passer les vacances d’été chez leur vieil oncle Stan au fin fond des États-Unis, les jumeaux Dipper et Marbel Pines sont loin d’être ravis. Difficile de leur en vouloir, ils quittent la Californie pour la petite ville perdue de Gravity Falls dans l’Oregon.

Là-bas, l’ancien tient un musée, véritable cabinet de curiosités au rabais, qu’il fait payer à prix d’or aux quelques touristes naïfs de passage. Mais très vite, les deux adolescents se rendent compte que les choses ne tournent pas rond dans la bourgade. Avec leurs nouveaux amis, ils se mettent en tête de découvrir ce qui s’y trame vraiment. 

L’avis de CNET France

Une série animée de qualité qui change des programmes enfantins habituels de Disney. Souvenirs de Gravity Falls est l’une des dernières productions Disney Channel que nous avons vraiment appréciées à la rédaction. Lancer le premier épisode, c’est s’embarquer dans un périple complètement barré au fin fond du pays de l’Oncle Sam, avec des jumeaux un peu trop curieux pour leur propre bien. 

C’est loufoque, déjanté, décalé et presque toujours très drôle. Si le pitch de départ est assez classique, la subtilité de l’écriture, la diversité des personnages et l’identité graphique du show l’aident à se démarquer. Ses personnages sont souvent caricaturaux, mais aussi très attachants. Ils sont plutôt bien développés et parviennent à ne pas s’enfermer pas dans les stéréotypes collés par les scénaristes. 

La série monte crescendo, les rebondissements sont nombreux et on se prend très facilement au jeu des mystères de Gravity Falls. Elle plaira aussi bien aux enfants qu’aux adultes, une qualité dont toutes les productions Disney sont loin de pouvoir se targuer. 

Avec Dipper, Marbel et leurs amis, on ne s’ennuie pas une seule seconde. Gags et situations absurdes s’enchaînent, sans pour autant reléguer l’enquête des protagonistes au second plan. Morale de l’histoire : il ne faut plus hésiter à commencer cette pépite du catalogue de Disney+. 

  • Voici un aperçu de cette pépite animée : 

4. Bonus : une série culte, pour le plaisir Les Simpson : le rêve américain 

Synopsis

Le quotidien de la famille Simpson, des Américains moyens qui habitent dans la ville de Springfield. Le père Homer est un ivrogne obèse et fainéant, grand amateur de bières et de junk food. Sa femme Marge, plus sage, essaye tant bien que mal de cadrer son mari et leurs trois enfants. Mais le quotidien n’est jamais de tout repos entre les bêtises de Bart le rejeton terrible, Lisa la surdouée et Maggie la petite dernière.

L’avis de CNET France

Ouf de soulagement chez les nombreux aficionados des Simpson, la quasi-intégralité des épisodes de la série est disponible sur la plateforme de streaming de Mickey et c’est tant mieux. Drôle, décalé, trash satirique à souhait, le programme à l’impressionnante longévité fait encore partie des piliers du petit écran. 

Ne nous mentons pas, les fans de la première heure n’ont certainement pas attendu Disney+ pour voir et revoir la série animée. Beaucoup ont succombé aux charmes du streaming pas forcément légal ou des coffrets DVD. D’autres regardent aussi sûrement les épisodes au fil des diffusions télévisées.

Toutefois, Disney+ sera l’occasion d’en profiter légalement et en excellente qualité. Certes, ce n’était peut-être pas le programme le plus attendu par les abonnés. Mais quand même, nul doute que Les Simpson garde un vrai pouvoir d’attraction. Chez nous, les aventures d’Homer et sa famille font, en tout cas, toujours leur petit effet. 

  • Pour le plaisir, retrouvez ci-dessous vidéo amusante alliant Disney et les Simpson

Pourquoi nous faire confiance

Chaque série ou film recommandé dans nos articles a été préalablement visionné par la rédaction. Nos choix sont réalisés en toute indépendance et basés sur notre expertise, l’impression globale laissée par œuvre et quelques points clés. Le scénario, la réalisation, le jeu des acteurs ou les dialogues en font partie, entre autres. Ils permettent de se faire une bonne idée de la qualité (ou non) du futur blockbuster de Netflix, Amazon Prime Video, Disney+, OCS et les autres. 

À lire aussi : 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici