ING France ferme d’office des milliers de comptes de ses clients

La banque en ligne, en passe de céder son portefeuille à un concurrent, procède à un grand nettoyage. L’activité de prêt immobilier n’intéresserait pas le repreneur.

«Nous constatons que vous avez très peu utilisé votre compte ces dernières années. Nous sommes donc au regret de vous informer que nous allons le clôturer.» Plusieurs milliers de clients de la banque en ligne ING viennent de recevoir ce courrier les informant de la clôture, dans un délai d’un mois, de leur compte courant ou d’épargne inactif ou très peu garni. Difficile de savoir combien de personnes sont précisément concernées mais, sur le million de clients revendiqués par la filiale française du groupe néerlandais, seuls 700.000 environ seraient actifs.

Ce nettoyage préfigure la cession prochaine du portefeuille de clients d’ING en France dans la banque de détail. Le groupe néerlandais a en effet confirmé fin décembre son intention de se retirer du marché hexagonal de la banque en ligne, à l’image, avant elle, de la britannique HSBC, qui a cédé son réseau français au fonds Cerberus. Ce départ passe par la suppression de 460 emplois sur les 700 que compte ING en France, tous métiers confondus…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 70% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici