Eric Zemmour veut supprimer la loi SRU, sur les quotas des logements sociaux

Manon Fossat
09h05, le 06 janvier 2022, modifié à
09h17, le 06 janvier 2022

Invité sur Europe Matin jeudi, le candidat à l’élection présidentielle Eric Zemmour est revenu sur sa proposition de supprimer la loi SRU relative à la solidarité et au renouvellement urbains. Il a estimé qu’elle nourrit l’immigration qui touche selon lui toute la France, même rurale.

Invité du dispositif spécial élection présidentielle
jeudi sur Europe Matin, Eric Zemmour
 est revenu sur sa proposition de supprimer la loi SRU relative à la solidarité et au renouvellement urbains. Il a estimé que tout le pays est confronté à des problèmes d’immigration excessive et que le « grand remplacement » touche même la France rurale. 

« ‘Le grand remplacement’ touche toute la France. Les nuisances de l’immigration touchent toute la France. Il y a une insécurité folle aujourd’hui même dans les zones rurales. On me racontait récemment qu’il y a une épidémie, si j’ose dire, de vols de GPS agricoles par des bandes venues de Roumanie ou de Lituanie. Donc ça existe partout », a-t-il expliqué.

Une loi qui « essaime l’immigration »

 

Selon lui, même les villages sont confrontés à « des problèmes d’immigration excessive ». C’est la raison pour laquelle il souhaite supprimer la loi SRU. « Cette loi qui oblige toutes les villes à faire du logement social à 25% essaime l’immigration. C’est pourquoi je propose la suppression de la loi SRU », a posé le candidat à l’élection présidentielle. La loi SRU, votée en 2000, impose notamment aux communes un quota minimum de logements sociaux. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici