Bob Sinclar dévoile un nouveau titre aux notes « italo-disco » avec Kee

Bob Sinclar n’en finit pas d’agiter les platines. Après avoir sorti le titre We could be dancing en mai dernier, le DJ français présente son nouveau single, DNA, réalisé en duo avec la chanteuse suédoise Kee. Un titre « un peu italo-disco, frais, un peu plus doux pour l’automne », explique le DJ, qui revient sur l’origine de cette première collaboration avec l’artiste dans l’émission Culture Médias.

« Kee est une chanteuse suédoise qui travaille dans l’ombre normalement parce qu’elle produit des mélodies et des textes pour des chanteurs américains, et son nom n’apparaît pas », souligne Bob Sinclar sur Europe 1, qui poursuit : « Elle m’a envoyé la suite de We could be dancing, a capella. Et elle m’a dit : ‘Si tu le produis de la même façon, ça pourrait faire quelque chose pour cet hiver’. J’ai dit que j’aimais bien, donc je l’ai fait dans le même esprit ».

Paris vide, « c’était tellement surréaliste et beau en même temps »

Le clip du single a été tourné à Paris, lors du troisième confinement en avril 2021, avec une Rolls-Royce « vintage » tient à préciser le DJ. « J’ai tourné les images avant même de faire la musique. Je me suis dit que c’est une opportunité fantastique. Alors j’ai demandé les autorisations, bien sûr, de pouvoir faire des images dans un Paris complètement vide. C’était tellement surréaliste, mais beau en même temps », confie Bob Sinclar.

Le titre DNA est fait pour être radiodiffusé, confirme le DJ, qui note « à nouveau un gros clivage entre ce qui est joué en club et ce qui se joue à la radio ». L’artiste appuie sur le besoin de développer ces « deux styles ». « J’ai fait beaucoup de tubes de club qui sont devenus des hits de radio. Mais aujourd’hui, je pense qu’il y a deux facettes. Il faut quand même faire quelques chansons pour la radio pour exister en tant qu’artiste », expose-t-il.

Bob Sinclar ne réalise jamais un nouveau titre tout seul. « Je travaille avec Kee, qui fait la mélodie et le texte. J’ai aussi des musiciens qui travaillent avec moi, et je fais toute la production derrière, tous les arrangements. » Et le DJ d’évoquer ses débuts : « Je ne suis pas musicien de formation puisque j’ai commencé par le ‘recyclage’ avec le hip hop, tout ce qui est sampling des années 60, 70, 80, recycler des sons. Et je m’associe aux musiciens pour finir ma musique ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici