Comment Airbus a pris le dessus sur son concurrent Boeing

DÉCRYPTAGE – Pour la troisième année consécutive, le géant européen creuse l’écart avec son concurrent américain.

Un décrochage. Depuis trois ans, Boeing est distancé par Airbus qui, en 2021, a conservé son titre de premier constructeur aéronautique mondial. Et cela pour la troisième année consécutive. Certes, ce n’est pas la première fois que le géant européen supplante l’américain. Ce fut le cas en 2005. Mais, depuis, le match était équilibré entre les deux acteurs dont les parts de marché étaient proches.

Depuis trois ans, cet équilibre est rompu. Et Airbus creuse l’écart. En 2021, année encore marquée par la pandémie de Covid-19, Airbus a réussi à dépasser son objectif de livraisons de 600 avions, avec 611 appareils remis à 88 clients. «Nous avons livré 45 avions de plus en 2021, soit une hausse de 8 % par rapport à 2020. Le redressement de notre activité s’est accéléré en fin d’année», se félicite Guillaume Faury, président exécutif d’Airbus. Sur ce terrain industriel, Boeing fait moins bien mais a vu sa situation s’améliorer après le point bas atteint en 2020 (voir ci-contre), avec 340 avions…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 85% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici