Un ingénieur peut-il coûter trois fois plus cher en France qu’en Allemagne ?

LA VÉRIFICATION – Déplorant cette différence entre l’Hexagone et son voisin, Bruno Le Maire a assuré vouloir «se battre pour la réindustrialisation française». Mais son constat est-il juste ?

LA QUESTION. Les comparaisons entre la France et l’Allemagne sont devenues un classique et une obsession française, qu’il s’agisse de la croissance, du chômage et plus généralement des performances économiques. Intervenant lundi à la matinale de LCI, Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, a mis en avant une dimension originale : «Quand je regarde un ingénieur, il peut coûter jusqu’à trois fois plus cher en France qu’en Allemagne parce qu’on a déplafonné les cotisations sociales» a-t-il affirmé.

Pour notre grand argentier, qui a la haute main à la fois sur les finances publiques et l’industrie – cas de figure unique en Europe –, le coût prohibitif de la main-d’œuvre la plus qualifiée, dont l’ingénieur est le meilleur symbole, aurait contribué au déclin de l’industrie dans l’Hexagone. Alors qu’il vient de passer près de cinq années à Bercy, Bruno Le Maire se projette dans l’avenir et dit «vouloir se battre pour la réindustrialisation française en posant la réalité des problèmes sur la table». Faudrait-il donc alléger les cotisations sociales pour les salaires au-delà de 2,5 fois le Smic comme le suggère le ministre ?

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici