à 115 ans, le courtier français Gras Savoye doit se rebaptiser WTW

La maison mère britannique de Gras Savoye souhaite ainsi accélérer l’intégration de cette filiale, six ans après son rachat.

Gras Savoye fait peau neuve. Six mois après l’échec de la fusion géante entre Aon et Willis Towers Watson, sa maison mère, le courtier en assurances français reprend son destin en main et change de nom. Il va adopter celui de Willis Towers Watson, désormais abrégé en WTW, ont annoncé lundi les deux sociétés. Cette évolution entérine la disparition de la marque Gras Savoye, née en 1907. Elle s’accompagne d’une nouvelle stratégie. «Nous souhaitons accélérer l’intégration de Gras Savoye au sein du groupe WTW, qui n’avait jamais été menée à son terme, explique Cyrille de Montgolfier, le directeur général de Gras Savoye. Il était temps d’ouvrir un nouveau chapitre.»

La société, qui travaille avec des grands groupes du CAC 40 et des petites et moyennes entreprises, est entrée fin 2015 dans le giron de ce qui était alors Willis Group (avant la fusion avec l’américain Towers Watson), qui détenait déjà 30% des parts. Le courtier va par ailleurs transformer son organisation en rapprochant les activités…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 73% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici