quels messages veut faire passer la candidate LR ?

Alexandre Chauveau, édité par Solène Delinger
00h00, le 14 janvier 2022

Valérie Pécresse se rend ce matin en Grèce, pour un déplacement sur le thème de l’immigration. La candidate doit rencontrer le Premier ministre et visiter un centre de contrôle des migrants sur l’île de Samos. Quels sont les enjeux de ce voyage en terres grecques ? Europe 1 fait le point. ANALYSE

Moins d’un mois après son déplacement en Arménie, Valérie Pécresse met le cap sur la Grèce pour parler immigration. Elle doit rencontrer le Premier ministre et visiter un centre de contrôle de migrants sur l’île de Samos. Quels messages cherche à faire passer la candidate LR, à tout juste trois mois du premier tour ? 

Crédibiliser sa stature de femme d’Etat

Il y a un triple enjeu dans ce déplacement en terres grecques. D’abord, Valérie Pécresse
veut parler d’autre chose que de la crise sanitaire, thème que la droite reproche à l’exécutif d’avoir imposé, et qui occulte depuis un mois le reste des sujets. Ensuite, elle souhaite mettre en avant ses propositions sur l’immigration : renforcer le contrôle aux frontières extérieures de l’Union européenne, et organiser le traitement du droit d’asile à la frontière.

Enfin, en se rendant pour la deuxième fois à l’étranger dans cette campagne, Valérie Pécresse essaie crédibiliser sa stature de femme d’Etat, et continuer d’installer le match avec Emmanuel Macron. Elle cherche à se sortir à tout prix de la compétition à trois avec Marine Le Pen
et Éric Zemmour,
avec qui elle est pourtant au coude à coude dans les sondages.

Pécresse en perte de vitesse ? 

En interne, si personne ne tire réellement la sonnette d’alarme, sa campagne suscite quelques interrogations. Un ténor parle de « coup de mou », d’autres évoquent un « faux plat », après la dynamique qui l’avait portée depuis sa désignation au Congrès début décembre.

Plusieurs cadres l’encouragent ainsi à réaliser des déplacements symboliques pour son électorat et à formuler des propositions qui marquent les esprits. ‘Il y aura des surprises », promet son entourage, pour qui la campagne ne commencera vraiment que lorsque le président de la République Emmanuel Macron
se déclarera candidat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici