le prix Planeta remis à une romancière… qui n’existe pas

Nicolas Carreau et Henri de Laguérie, édité par Ugo Pascolo avec AFP
09h00, le 19 octobre 2021

C’est une surprise qui a secoué la remise du prestigieux prix littéraire espagnol Planeta. Alors que le dernier roman de Carmen Mola, Bestia, était récompensé lors de cette 70e édition, ce n’est pas une femme qui est montée sur scène…Mais trois hommes. 

Une romancière qui n’existe pas

Il faut dire que Carmen Mola en Espagne, c’était un peu comme Elena Ferrante en Italie : personne ne savait vraiment qui elle était. Les seules informations dont on disposait à travers ses interviews donnés par courriel étaient qu’il s’agissait d’une professeure de mathématiques née en 1973 à Madrid. Une supercherie qui a pris fin quand le jury appela la romancière sur scène pour qu’elle récupère sa récompense d’un million d’euros. 

Car en lieu et place d’une femme, ce sont trois hommes qui se sont présentés en face du public, Jorge Díaz, Agustín Martínez et Antonio Mercero. Carmen Mola n’était qu’une fable et les romans ont été écrits à six mains. « Derrière le nom de Carmen Mola, il n’y a pas, comme dans tous les mensonges que nous avons racontés, une enseignante de lycée, mais trois écrivains, trois scénaristes et trois amis (…), qui un jour, il y a quatre ans, ont eu l’idée folle de combiner leurs talents pour écrire une histoire ensemble », a expliqué Jorge Díaz après avoir reçu le prix. « Cette histoire a eu du succès et en a donné une autre, une autre, une autre… Et à la fin, elle nous a amenés ici ce soir », a-t-il ajouté.

Certains crient à la fake news

Un coup de théâtre que ne digère pas certains journalistes à l’instar de Xavi Ayen, critique littéraire à la Vanguardia. « Je ne trouve pas ça éthique d’avoir concédé beaucoup d’interviews par email en se faisant passer pour une femme, en disant qu’elle est mariée, qu’elle a trois enfants, qu’elle avait été professeure. » Et d’ajouter, peut-être un peu vexé de s’être fait avoir : « C’est une fake news que la maison d’édition a lancé sur la place publique. »

Fake news ou coup de com’ bien trouvé, les trois amis, connus sous le nom de Carmen Mola, ont tout de même été sélectionnés parmi 654 écrivains pour recevoir le prestigieux prix Planeta.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici