EDF dans la tempête après la décision du gouvernement

DÉCRYPTAGE – Le blocage des prix imposé par l’exécutif est un gouffre financier. L’électricien a vu son titre plonger de près de 15 % vendredi.

EDF n’a pas même dépassé la première quinzaine de janvier que l’année 2022 s’annonce éprouvante pour lui. Son cours de Bourse a chuté vendredi matin de plus de 20 %, avant de clôturer à – 15 %, après la diffusion coup sur coup, jeudi soir, de deux très mauvaises nouvelles pour l’électricien. Dans un premier communiqué, le groupe dirigé par Jean-Bernard Lévy a d’abord chiffré les pertes liées au blocage des prix de l’électricité pour les consommateurs et les entreprises, décidées quelques heures auparavant par le gouvernement. Le montant de la facture est encore incertain. Mais EDF l’évalue entre 7,7 et 8,4 milliards d’euros. Un impact si massif que l’objectif financier pour 2022 est caduc dès ce 13 janvier, a jugé le groupe. Il a retiré en conséquence sa prévision d’endettement financier net sur Ebitda (bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement).

La deuxième mauvaise nouvelle pourrait encore davantage plomber les perspectives du groupe. Dans un second communiqué, paru…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 85% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici