Sécurité: 2021, l’année du rebond

DÉCRYPTAGE – La filière se mobilise dans la perspective des événements sportifs à venir, tels les JO de Paris en 2024.

La sécurisation des événements sportifs et festifs à venir – Coupe du monde de football au Qatar en 2022, Coupe du monde de rugby en France en 2023 et Jeux olympiques de Paris en 2024 -, mais aussi la cybersécurisation des villes intelligentes, de l’espace public et des réseaux, le déploiement des titres d’identité numériques, le cloud de confiance au service des États et des entreprises et la modernisation des équipements des forces de l’ordre forment la toile de fonds de Milipol, le premier salon mondial de la sécurité. L’édition 2021 (19-22 octobre) est inaugurée ce mardi par Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur, à Paris Villepinte.

De quoi assurer la relance du marché, qui a connu, en 2020, une chute sans précédent depuis 1945. Il a pâti de la priorité donnée à la lutte contre le Covid-19 par les États, qui ont réorienté leurs dépenses. Les ventes mondiales de systèmes et équipements de sécurité ont reculé de 3 % en 2020, à quelque 600 milliards d’euros, dont 150 milliards au

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici