comment Éric Zemmour entend séduire l’électorat des Républicains

Victor Chabert, édité par Manon Fossat
07h56, le 17 janvier 2022, modifié à
10h17, le 17 janvier 2022

Eric Zemmour sera ce week-end dans les Alpes-Maritimes, terres d’Eric Ciotti et David Lisnard, où il tiendra un meeting à Cannes samedi. Sa stratégie est nette, le candidat du parti « Reconquête » veut séduire l’électorat LR qui ne se retrouve pas dans la candidature de Valérie Pécresse.ANALYSE

Eric Zemmour
 poursuit sa campagne autour de l’union des droites, une stratégie qu’il concrétise lors de déplacements symboliques. Le candidat à l’élection présidentielle
sera ce week-end à Nice et à Cannes, il tiendra même un meeting dans la ville des festivals. Et le lieu n’est pas choisi au hasard, ce sont les bastions des Républicains Eric Ciotti et David Lisnard. Sa stratégie est nette : il veut séduire l’électorat LR qui ne se retrouve pas dans la candidature de Valérie Pécresse.

Montrer ses points communs avec Ciotti  

Pour séduire les Républicains, Eric Zemmour met en avant les points communs qui existent entre son projet, et les idées défendues par LR, dont Eric Ciotti. Dernier exemple en date, la fin de « l’impôt sur la mort ». Cette expression a été utilisée par le député des Alpes-Maritimes lors du congrès pour désigner la suppression des droits de successions. Eric Zemmour l’a notamment reprise ce week-end dans une tribune. 

 

Dans l’équipe du polémiste, on ironise même sur la difficulté qu’a Valérie Pécresse à expliquer les différences entre son ancien adversaire au congrès et Eric Zemmour.  On explique que la situation est pour elle intenable : tiraillée entre Macron et Zemmour, elle est obligée de faire du « en même temps » sur de nombreux sujets, comme la sécurité ou l’immigration. Une position, qui selon les stratèges de « Reconquête », ne peut que leur bénéficier. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici