L’innovation médicale, pilier du «nouveau» Johnson & Johnson

Joaquin Duato, qui a pris les rênes du laboratoire américain au 1er janvier, prévoit par ailleurs des acquisitions.

Johnson & Johnson(J & J) prépare l’avenir. Si Pfizer devrait s’imposer comme le nouveau numéro un mondial de la pharmacie, fort de ses succès dans la bataille contre le Covid, le tenant du titre entend bien défendre son rang. Joaquin Duato, qui a pris les rênes du laboratoire américain le 1er janvier, vient de dévoiler ses ambitions lors de la conférence JPMorgan, la grand-messe annuelle du secteur.

J & J, dont le vaccin anti-Covid est l’un des seuls approuvés en Europe et aux États-Unis, est à un tournant de son histoire. Le groupe a annoncé en novembre sa scission en deux entreprises cotées d’ici 18 à 24 mois. Exit les produits d’hygiène et les médicaments sans ordonnance (pansements Band-Aid, crèmes Neutrogena, Zyrtec…) qui pesaient 15 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2020 (+1,1 %). Le Covid a accentué la divergence de business model entre les médicaments, générateurs de fortes marges, qui nécessitent des investissements lourds en R&D, et les produits d’hygiène ou d’OTC (médicaments…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 71% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici