Réunions en pyjamas, ménage partiel… Zoom dévoile les habitudes de ses utilisateurs

Une étude de la firme américaine montre, avec des statistiques insolites, comment le télétravail a décomplexé le cadre professionnel.

1700 utilisateurs dans plus de 200 pays à travers le monde : la firme américaine Zoom vient de dévoiler une étude de grande ampleur qui dresse un aperçu des différentes habitudes, tendances et comportements identifiés sur sa plateforme. Elle montre notamment que l’émergence de ce nouveau mode de communication pendant la première vague de confinement a considérablement bouleversé les manières de travailler, au point que ses utilisateurs ont mis en place et « créé de nouveaux codes aussi bien dans leur vie professionnelle que privée », commente l’entreprise.

Un cadre de travail de moins en moins formel

Un enfant en bas âge, un animal de compagnie, un colocataire… il arrive souvent qu’une conférence Zoom voie son bon déroulement perturbé par l’irruption de l’un de ces protagonistes : c’est en tout cas ce que révèle cette enquête, qui montre que 43% des parents ont déjà vu apparaître leur enfant à l’écran durant une conférence. Les animaux de compagnie s’invitent également à la fête, 36% des utilisateurs avouant déjà avoir été rejoints par leur animal en plein appel. « Zoom ne serait pas là aujourd’hui sans ses utilisatrices et utilisateurs qui ont, cette année, dû participer à une réunion de travail avec leur petit sur les genoux, vu leur chat faire irruption en pleine présentation, qui ont fait du « Zoom casual » un code vestimentaire accepté » explique Charlotte Nizieux, porte-parole de Zoom France.

La digitalisation des réunions à travers l’outil Zoom a également poussé certains utilisateurs à se contenter du minimum, à l’image de ces statistiques extraites du rapport, montrant d’une part que plus de quatre utilisateurs sur 10 restent au lit durant leur appel et d’autre part que 47% d’entre eux ont déjà fait une réunion en pyjama. « Bien sûr que nous conseillons à nos utilisateurs de s’habiller, se doucher pour bien commencer la journée, mais il y a tout de même un droit à la déconnexion, il n’est en aucun cas sujet de fainéantise ». commente toujours la porte-parole du géant américain. On y apprend aussi que 26% des répondants reconnaissent ne pas prendre de douche avant de participer à un appel, et que 68% s’habillent de manière décontractée pour les visioconférences… De quoi casser drastiquement les codes.

63 % des appels passés avec la caméra

Certains utilisateurs semblent également opter pour une stratégie de « façade » en ne dévoilant qu’une partie de leur bureau ou de leur appartement. 43% des personnes interrogées expliquent n’avoir nettoyé que la partie visible de la pièce à la caméra. Raison pour laquelle Zoom a créé l’outil «fond virtuel», utilisé par 71% des utilisateurs et qui permet, comme l’explique Charlotte Nizieux, de marquer « une vraie séparation entre chez soi et le boulot ». Cette dernière assure également que « les collègues restent les collègues et que « chacun est en droit de garder son lieu de résidence privé ».

Enfin, ce nouvel outil de travail a aussi réussi à s’inviter dans les apéritifs et appels entre amis comme en témoigne l’étude, avec 73% des utilisateurs ayant participé au moins une fois à un « apéro » ou une soirée en visio au cours de l’année 2021. Car malgré certains chiffres parfois insolites notamment sur le port du pyjama ou l’absence de douche avant un appel, l’entreprise vante tout de même un usage abondant de la caméra : « 63% des utilisateurs Zoom préfèrent passer leurs appels avec leur caméra allumée pour partager un moment avec leurs collègues ou leurs proches ce qui montre que les appels vidéo ont de beaux jours devant eux […] même si Zoom ne prône pas le 100% télétravail ». Reste maintenant à savoir si, lorsque la pandémie sera terminée, ces appels vidéos auront toujours autant de succès.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici