Le gouvernement remet à plus tard l’aide aux industriels «électro-intensifs»

ANALYSE – Sur les mesures de court terme, la déception domine du côté des professionnels du secteur.

«La plupart de nos propositions n’ont pas été retenues.» Nicolas de Warren, président de l’Uniden, l’organisme professionnel regroupant les industriels fortement consommateurs d’électricité, est toujours très inquiet après la réunion avec le gouvernement ce mardi. L’objectif? Aider les industriels à faire face à la hausse des prix de l’électricité. L’envolée actuelle n’affecte pas seulement les particuliers. Les industriels sont aussi concernés, à commencer par les «électro-intensifs», dont l’activité est très consommatrice d’électricité. Ils sont actifs dans la production d’acier, d’aluminium, de ciment, de verre ou diverses activités chimiques…

Depuis des semaines, ils réclament des mesures de soutien aux pouvoirs publics. Leur appel à l’aide a enfin été entendu. Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, ont réuni les acteurs mardi 19 octobre afin d’échanger sur les options à court et moyen terme pour faire

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 65% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici