Sandrine Bonnaire se confie sur son prochain film

Réalisatrice de trois documentaires (Elle s’appelle Sabine, Ce que le temps a donné à l’homme et Marianne Faithfull, fleur d’âme) et d’un long-métrage de fiction (J’enrage de son absence), Sandrine Bonnaire
est sur le point de reprendre la caméra. Invitée samedi d’Isabelle Morizet dans l’émission Il n’y a pas qu’une vie dans la vie
, elle lève un peu le voile sur ce que sera son prochain film, qui s’appellera Le bruit du silence. « C’est l’histoire de quatre femmes et d’un homme, et c’est sur l’identité, sur l’abandon. Et c’est aussi sur l’adoption », révèle-t-elle.

Tout comme dans J’enrage de son absence, Sandrine Bonnaire parlera, via le prisme de la fiction, de l’histoire de sa mère. « Ma mère a été séparée de sa mère à l’âge de 12 ans, et elle l’a cherchée pendant plus de 30 ans. Elle a retrouvé notre grand-mère dans un hôpital psychiatrique, j’avais à huit ans. Elle l’a kidnappée pour la ramener à la maison. » Des retrouvailles miraculeuses qui ont viré au drame. « Cette femme a subi une petite intervention, mais vraiment bénigne », poursuit Sandrine Bonnaire. « Elle ne s’est pas réveillée, elle n’a pas supporté l’anesthésie. Et ça a été terrible pour ma mère, parce qu’elle venait à peine de la retrouver. Et elle disparaissait pour toujours. »

Les histoires mêlées de Sandrine Bonnaire et Isabelle de Hartog

Ce nouveau film se nourrit ainsi des questions nées de ce drame : comment on grandit quand on n’a pas connu ses parents, quand on ne sait pas d’où on vient. « Ce me sont des questions qui m’intéressaient et qui m’interrogent », indique Sandrine Bannaire. La réalisatrice ajoute que son film se nourrit aussi de l’histoire de l’actrice Isabelle de Hartog, rencontrée sur le tournage d’un film de Claude Lelouch.

« Isabelle de Hartog est née sous X et voulait parler de ça. Quand on s’est rencontré, je m’apprêtais à raconter l’histoire de ma grand-mère et de ma mère. Et Isabelle me tannait pour que je lise des pages d’une histoire qu’elle avait co-écrit avec la scénariste, avec qui j’ai écrit finalement », se souvient-elle. « Je lui disais que j’avais déjà mon projet. Et puis, finalement, c’était d’une certaine manière la même histoire. Elle est en quête de retrouver ses parents, que depuis elle a retrouvé d’ailleurs, c’est incroyable. Et mon personnage était en quête de retrouver sa mère aussi. Au final, on a vraiment mêlé ces deux histoires. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici