Pixel 6 et Pixel 6 Pro : nos premières impressions sur les nouveaux smartphones Google

Voici donc les

Pixel 6 et Pixel 6 Pro qui, après des mois de divulgations savamment distillées, viennent d’être
présentés par Google qui en parle comme d’une « réinvention complète ». Et
on peut dire que le terme n’est pas galvaudé. Les équipes de Mountain View
ont tout revu, de l’esthétique générale en passant par le niveau de
finition et le system on a chip (SoC) Tensor « entièrement conçu par Google
». Le tout en perfectionnant la partie photo qui a fait des Pixel des
photophones de référence. Le Pixel 6 est annoncé à 649€ tandis que le Pixel
6 Pro est à 899€. Un positionnement tarifaire qui reste très proche des
prix pratiqués pour les modèles équivalents des générations précédentes
(629€ pour le Pixel 5, 899€ pour le Pixel 4XL). Le Pixel 6 et le Pixel 6
Pro seront disponibles à partir du 28 octobre. Les précommandes sont
ouvertes dès à présent. Pour l’occasion, Google renouvelle son partenariat
avec Bose et offre le casque

Bose Headphones 700 à réduction de bruit pour toute précommande de l’un des deux modèles
(jusqu’au 27 octobre).

 

© Marc Zaffagni

L’effet haut de gamme est au rendez-vous

Les avoir vus en images était une chose, les prendre en main en est une
autre. A l’ouverture de la boîte, c’est de dos que l’on découvre les Pixel
6 et 6 Pro qui dégagent d’emblée une impression de qualité et un effet
attractif indéniables. Il arrive assez fréquemment que l’on regrette la
protubérance du module photo arrière qui vient casser l’esthétique du
smartphone. Ce n’est pas du tout le cas avec le Pixel 6. Google dit avoir
travaillé avec des joailliers et des horlogers pour dessiner le Pixel 6 et
mettre en valeur son appareil photo. En optant pour une intégration dans un
bandeau qui occupe toute la largeur du smartphone en s’arrondissant sur les
bords, les designers de Google ont réussi à en faire un trait d’union
harmonieux entre les deux tons de la façade arrière. Le gris océan du Pixel
6 est original et séduisant tandis que le noir carbone du Pixel 6 Pro mise
sur une élégance discrète qui n’est pas sans rappeler le style sobre et
classieux des berlines allemandes. Le Pixel 6 est également disponible en
noir carbone.

 

L’appareil photo arrière du Pixel 6. © Marc Zaffagni 

Robustesse et autonomie

L’effet haut de gamme est bien là, renforcé par le choix des matériaux
mêlant aluminium recyclé et verre renforcé Gorilla Glass Victus (écran) et
Gorilla Glass 6 (dos) de chez Corning. De face, on plonge dans un écran
Oled 6,4 pouces FHD+ (2 400x 1 080 pixels, 411 ppp) avec un taux de
rafraichissement variable allant jusqu’à 90 Hz pour le Pixel 6. Quant au
Pixel 6 Pro, son écran Oled LTPO QHD+ (3 120 x 1 449 pixels, 512 ppp) de
6,7 pouces dont les bords sont incurvés peut atteindre les 120 Hz. Sur les
deux modèles, la caméra frontale est logée dans un poinçon centré dans la
partie supérieure de l’écran.

Les Pixel 6 et 6 Pro sont étanches à l’eau et la poussière (IP68) et
cachent leur lecteur d’empreintes digitales sous l’écran. Le premier pèse
207 g, le second 210 g. Leurs dimensions sont aussi très proches : 158,6 x
74,8 x 8,9 mm pour le Pixel 6, 163,9 x 75,9 x 8,9 mm pour le Pixel 6 Pro.
Les deux smartphones disposent de 120 Go de stockage, avec 8 Go de Ram pour
le Pixel 6 et 12 Go pour le 6 Pro.

 

Sur les Pixel 6 et Pixel 6 Pro, le port USB-C est encadré par les haut-parleurs stéréo. © Marc Zaffagni  

Comme d’autres constructeurs, Google n’inclut plus d’adaptateur secteur,
mais un câble USB-C et un adaptateur USB-C/USB-A. Le kit mains-libre est
quant à lui toujours fourni, comme le stipule la législation française. Les
Pixel 6 et 6 Pro sont compatibles avec la charge rapide 30W (chargeur vendu
en option) avec laquelle on peut restaurer 50% d’autonomie en 30 minutes.
On peut également profiter d’une charge rapide sans fil jusqu’à 21 W (Pixel
6) et jusqu’à 23 W (Pixel 6 Pro) avec le Google Pixel Stand de 2 ème génération (en option). Pour ce qui est de l’autonomie,
Google annonce jusqu’à 24 heures pour le Pixel 6 (batterie de 4 614 mAh) ou
6 Pro (batterie de 5 003 mAh) en usage courant et 48 heures si l’on active
l’ultra économiseur de batterie. Des chiffres qui demanderont à être
confirmés lors de nos tests.


 

© Marc Zaffagni  

Tensor, le premier processeur signé Google

Outre le design, Google a pris la main sur le cœur de ses smartphones en
concevant pour la première fois son propre processeur. Selon la firme de
Mountain View, son SoC

Tensor affiche des performances jusqu’à 80% plus rapides que celles du

Pixel 5. Google annonce que ce gain sert particulièrement la photographie et la
reconnaissance vocale, notamment la traduction instantanée dans les
applications de chat et les vidéos, tout en utilisant 50% de puissance en
moins.

La puce Tensor est associée au coprocesseur de sécurité Titan M2 qui
protège les données sensibles du téléphone contre les risques de piratage à
coup de malwares et d’hameçonnage. Autre nouveauté importante dans ce
registre, Google a annoncé que les mises à jour de sécurité auraient cours
durant cinq ans.

 

© Marc Zaffagni   

Un appareil photo qui se perfectionne

Pour ce millésime 2021, Google a adopté un nouveau capteur photo 50
mégapixels à filtre Quad Bayer qui est censé capter 150% de lumière en plus
grâce à ses pixels de 1,2 micron. Sur le Pixel 6, ce capteur grand-angle
ouvre à ƒ/1,85 avec un champ de vision de 82° et un zoom haute résolution
pouvant atteindre 7x. Il est complété par un capteur ultra grand-angle de
12 mégapixels ƒ/2,2 avec un champ de vision de 114°. A l’avant, on trouve
une caméra 8 mégapixels ouvrant à ƒ/2,0.

Sur le Pixel 6 Pro, le module photo arrière reprend la même configuration
en y ajoutant un téléobjectif de 48 mégapixels à ouverture de ƒ/3,5, avec
zoom optique 4x et un zoom haute résolution pouvant atteindre 20x. Il est
équipé d’une caméra frontale 11 mégapixels ƒ/2,2 grand-angle de 94° pour
les selfies de groupe. Sur les deux Pixel, les appareils photo arrière sont
dotés d’un autofocus laser (capteur LDAF) et d’une stabilisation optique de
l’image.


Le Pixel 6 Pro bénéficie d’un téléobjectif 48 mégapixels. © Marc Zaffagni    

L’application photo d’Android hérite de plusieurs nouveautés prometteuses.
Le Mode Mouvement qui comprend deux options : panoramique avec mouvement
qui fait la mise au point sur le sujet en mouvement et ajoute un flou
artistique sur l’arrière-plan ; la pose longue qui applique un flou
artistique aux sujets en mouvement. Citons également la Gomme
Magique qui détecte les objets indésirables en arrière-plan d’un cliché et
propose de les effacer.

Pour la vidéo, les deux smartphones Google peuvent filmer en 4K à 30 ou 60
images/seconde et en 1080p à 30 ou 60 images/seconde, avec stabilisation
optique de l’image. La caméra frontale du Pixel 6 filme en 1 080p à 30 i/s,
celle du Pixel 6 Pro en 4K (30 i/s) et en 1080p (30 ou 60 i/s).

 

Le Pixel 6 utilise le même capteur principal 50 Mpx que le Pixel 6 Pro. © Marc Zaffagni     

Android 12 en vedette

 

© Marc Zaffagni      

Comme tous les smartphones Pixel, ces nouveaux modèles ont droit à la
dernière mise à jour majeure de l’OS mobile de Google.

Android 12 joue la carte d’une personnalisation encore plus poussée avec la nouvelle
fonctionnalité de palette de couleurs et des widgets remaniés. Chaque fois
que l’on définit une nouvelle image de fond d’écran,

Android 12 choisit les couleurs dominantes et ajuste le reste des couleurs système du
téléphone pour l’écran de notification, l’écran de verrouillage, les
commandes de volume et les widgets. Les notifications et le volet des
paramètres rapides ont également un nouveau design avec une teinte
coordonnée au fond d’écran.

 

A droite, le Pixel 6, à gauche, le Pixel 6 Pro. © Marc Zaffagni     

Un nouveau tableau de bord de confidentialité permet de voir rapidement
quelles applications accèdent à quelles données privées et à quelle
fréquence. On peut ensuite révoquer l’accès si d’une application trop
intrusive. Signalons également la nouvelle fonction pratique « double appui
» qui permet de déclencher une action en tapotant deux fois sur le dos du
téléphone pour : prendre une capture d’écran, ouvrir l’assistant, lire et
mettre en pause des contenus multimédia, afficher les applications
récentes, ouvrir les notifications, ouvrir une application spécifique.


Au premier plan, le Pixel 6 Pro et son écran LTPO incurvé. © Marc Zaffagni      

Un nouveau départ pour Google

Avec ces Pixel 6 et Pixel 6 Pro, Google a mis de nombreux atouts de son
côté pour rendre ses smartphones vraiment « désirables ». Cette implication
à 360° n’est pas sans rappeler le modèle pratiqué par Apple, qui exerce un
contrôle étroit de la partie matérielle et logicielle afin d’optimiser
l’expérience utilisateur. Les Pixel 6 et 6 Pro sont la première
illustration concrète de cette symbiose vertueuse que Google cherche à
bâtir entre Android et son hardware taillé sur mesure. Une alchimie
gagnante ? Pour le savoir, rendez-vous prochainement pour nos tests des Pixel 6 et Pixel 6
Pro.

Image de Une : Marc Zaffagni

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici