EDF fait bloc contre le gouvernement

Tous les syndicats du groupe appellent à la grève mercredi pour protester contre les mesures visant à juguler la flambée des prix de l’électricité pour les consommateurs et les entreprises.

Chez EDF, l’heure est à l’union sacrée. Le corps social de l’électricien est tout entier remonté contre les mesures du gouvernement visant à juguler la flambée des prix de l’électricité pour les consommateurs et les entreprises. Tous les syndicats représentatifs du groupe (CGT, CFE-CGC, CFDT et FO) ont appelé à une journée d’action mercredi. Les syndicats s’attendent à une grosse mobilisation, y compris parmi les hauts cadres de l’entreprise. La décision gouvernementale, annoncée le 13 janvier, d’obliger EDF à vendre davantage d’électricité nucléaire à bas prix à ses concurrents – les fournisseurs alternatifs -, dans le cadre du dispositif de l’Arenh, ne passe pas.

EDF devra ainsi acheter cher, sur les marchés de gros, de l’électricité pour 2022 qu’il va devoir revendre à un tarif bien plus bas (soit à 46,20 euros) à ses concurrents. L’opération doit contribuer, avec la quasi-disparition de la taxe sur l’électricité, à ramener la hausse du tarif réglementé de vente (TRV) le 1er février prochain…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici