Cartes bancaires : la majorité des vols se font… sans rien voler

Selon une étude réalisée par NordVPN, ce sont 4 millions de cartes de paiement en provenance de 140 pays différents qui ont été mises en vente sur le Dark Web. Parmi toutes ces cartes, 154 016 appartiendraient à des Français.

Sachant que la France affiche un faible taux de cartes bancaires par habitant, cela constitue un nombre particulièrement élevé, même si l’on se place loin derrière les 1 561 739 volées aux États-Unis ou les 419 806 de l’Australie.

Combien coûte une carte volée ?

Le prix d’une carte bancaire volée dépend de plusieurs facteurs. Cela peut aller de moins de 1 euro (notamment avec les cartes du Honduras) à plus de 47 euros (pour les cartes du Japon). Le prix est fixé par la loi de l’offre et de la demande.

Les cartes qui permettent de récupérer plus d’argent (ou d’en récupérer plus facilement) coûtent logiquement plus cher que les autres. Ainsi celles des pays où la qualité de vie est plus élevée sont plus demandées. En France, le prix moyen d’une carte volée est de 14,82 euros.

Peut-on l’empêcher ?

Malheureusement, la méthode la plus utilisée pour le vol de carte est la méthode de la force brute. C’est-à-dire que les pirates vont tester les combinaisons numéro de carte et CVV afin d’en trouver une valide. Les 6 à 8 premiers numéros étant des numéros d’identification de l’émetteur, les pirates n’ont plus qu’à trouver les 7 à 9 chiffres suivants, le dernier étant un chiffre de contrôle facilement retrouvable.

Le problème c’est que même les méthodes habituelles de protection des données privées comme l’utilisation d’un VPN ne peuvent pas prévenir de ce genre d’attaque. Cela ne signifie pas qu’elles sont inutiles, bien au contraire, juste qu’elles ne suffisent pas.

NordVPN reste sur notre liste des meilleurs VPN pour de nombreuses raisons, notamment son excellent rapport qualité-prix. Nous recommandons ce service de réseau privé virtuel pour sa sécurité en amélioration constante et sans concession sur la vitesse.

Pour se prémunir contre ce genre d’attaque, il est conseillé de consulter régulièrement ses comptes et d’avoir recours à l’authentification multifacteurs. Si vous ne possédez pas cette sécurité, il est conseillé de consulter votre banque pour la faire activer, voire changer de banque si la vôtre ne la propose pas.

Que faire en cas de vol ?

Si une carte est volée, l’utilisation frauduleuse est sous la responsabilité de la banque. Cela signifie que vous avez 13 mois après le débit pour le signaler à votre banque. Ce délai passe à 70 jours si le bénéficiaire du paiement est situé hors de l’Union européenne ou de l’Espace économique européen selon les articles 133-1-1 et 133-24 du code monétaire et financier.

Sachez néanmoins que votre banque est en droit de ne pas rembourser l’intégralité du montant volé avec une limite de 50 euros à votre charge selon l’article L. 133-19 du code monétaire et financier.

Restez donc vigilant, consultez votre relevé bancaire régulièrement et n’hésitez pas à prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter les autres types de vols.

A lire aussi : 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici