«Valérie Pécresse ne pourrait pas gagner sans l’UDI»

Manon Fossat
08h24, le 26 janvier 2022, modifié à
09h18, le 26 janvier 2022

Sur Europe Matin mercredi, le député et président de l’UDI Jean-Christophe Lagarde est revenu sur l’alliance du parti centriste avec la candidate LR à l’élection présidentielle. Il a assuré qu’une part du programme de l’UDI a été reprise par Valérie Pécresse et que cette dernière ne peut pas gagner sans les centristes.

La candidate LR à l’élection présidentielle
Valérie Pécresse compte dans ses alliés pour avril prochain le parti centriste. Invité sur Europe Matin mercredi, son président Jean-Christophe Lagarde a assuré qu’une partie du programme de l’UDI a été reprise par cette dernière et que leur deux partis se complètent. Sans cela, il a estimé que la présidente de la région Ile-de-France « ne pourrait pas gagner ».

« Nous avons pris le temps de construire cette alliance. Ces cinq dernières années, l’UDI a conquis son indépendance à travers un certain nombre de combats politiques. Ce n’était pas une évidence d’aller soutenir Valérie Pécresse
à l’issue de la primaire », a-t-il posé. « Nous avons discuté pendant un mois et demi, elle voulait que ce soit une alliance sur un projet et nous aussi. Et aujourd’hui il y a une part du programme de l’UDI qui est reprise par Valérie Pécresse », a poursuivi le député centriste avant de citer plusieurs exemples. « Son slogan sur l’Europe ‘Une France forte dans une Europe puissante’, c’est mon slogan de 2019. Il y a également la proposition sur la taxe carbone aux frontières, qui est absolument indispensable. »

« Nous complétons le projet de Valérie Pécresse »

Jean-Christophe Lagarde l’a assuré, le programme de Valérie Pécresse est compatible avec la ligne centriste. « La ligne de rétablissement de l’autorité, de lutte contre l’immigration – que nous ne choisirions pas – et d’un état fort, je n’ai jamais été faible là-dessus. Je veux un état fort parce que c’est la seule façon de protéger les faibles », a encore affirmé le président de l’UDI. « Mais ce que je n’ai pas beaucoup apprécié dans cette primaire des Républicains, c’est qu’il y a eu un focus uniquement sur les sujets régaliens. Et j’ai une bonne nouvelle pour les Français, s’il n’y avait que ces sujets comme problème, ça serait formidable pour le pays. »

Selon lui, il est évident que Valérie Pécresse a besoin des centristes pour gagner l’élection présidentielle. « Nous complétons le projet. Ce n’est pas 100% le projet UDI, sinon j’aurais été candidat. Mais je pense que sans nous elle ne pourrait pas gagner pour une raison simple : les seules fois où un candidat venu de la droite et du centre a gagné, c’est quand il a su rassembler les deux et c’est ce que Valérie Pécresse a su faire. »

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici