Le sous-traitant Lonza, grand gagnant de la vaccination

L’industriel suisse, qui fabrique le principe actif du sérum de Moderna, a dopé ses capacités de production.

Depuis plus d’un an, Lonza œuvre en coulisses à la fabrication du vaccin de Moderna. Inconnu du grand public, l’industriel suisse, premier producteur mondial de principes actifs pour l’industrie pharmaceutique, s’est brutalement retrouvé sous le feu des projecteurs.

C’est lui qui fabrique l’ARN messager du célèbre sérum dans trois de ses six usines (Portsmouth, aux États-Unis, Visp, en Suisse, et Geleen, aux Pays-Bas) et le livre sous forme de liquide congelé aux autres sous-traitants de Moderna. En Europe, ce sont Rovi (Espagne) et Recipharm (France) qui en assurent la mise en flacon.

Le partenariat entre Moderna et Lonza remonte au mois de mai 2020, à l’époque où la biotech américaine ne comptait quasiment aucune commande. En 2021, Lonza a dû augmenter ses capacités de production «dans un temps record», commente son PDG, Pierre-Alain Ruffieux, pour accompagner la montée en puissance des volumes de Moderna: la biotech américaine a produit l’an passé 807 millions de vaccins Covid et prévoit…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 68% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici