LVMH galvanisé par la pandémie de Covid

Le géant du luxe a réalisé l’an passé 12 milliards d’euros de résultat net, en hausse de 68 % par rapport à 2019.

Premier des fleurons français du CAC 40 à publier ses résultats 2021, LVMH a d’entrée de jeu tué le match. Première capitalisation boursière en Europe, le leader mondial du luxe a réalisé l’an passé un chiffre d’affaires de 64,2 milliards d’euros, en hausse de 36 % sur 2020, et de 14 % par rapport à 2019.

La pandémie de Covid, qui avait fait plonger ses ventes et ses profits au premier semestre 2020, semble avoir eu, depuis, un effet galvaniseur sur LVMH. En deux ans, son résultat opérationnel a augmenté de moitié, à 17 milliards, son résultat net de 68 %, à 12 milliards, et son cash-flow disponible a doublé, à 13 milliards. À titre de comparaison, l’acquisition de Tiffany, la plus importante de son histoire, lui avait coûté, il y a tout juste un an, 14,2 milliards d’euros.

Le plus spectaculaire, dans les performances de LVMH, est la croissance de sa division mode et maroquinerie (Louis Vuitton, Christian Dior, Fendi, Celine), qui réalise les trois quarts des profits du groupe. Son chiffre…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 71% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici