Patrick Bruel s’invite au capital des restaurants de Moma

ANALYSE – Barrière revend ses 48 % du groupe, touché par la pandémie. Le fondateur, Benjamin Patou, renforce son contrôle.

Leur mariage n’aura pas survécu à la pandémie de Covid. Après avoir été pendant six ans coactionnaire de Moma aux côtés de son patron-fondateur, Barrière revend ses 48,6 %. Benjamin Patou renforce à cette occasion le contrôle du groupe qu’il a créé en 1997, désormais composé d’une trentaine de restaurants et de salles événementielles (Lapérouse, Noto, Mimosa, Manko, La Fontaine Gaillon, Bus Palladium…).

L’entrepreneur s’est associé à trois investisseurs: Patrick Bruel, Éric Sitruk (administrateur de Moma) et Jean-David Sarfati (DG restauration du groupe), qui ont acquis à eux trois 30 % de Moma. Benjamin Patou en détient désormais 70 % via sa holding familiale. «Nous sommes amis depuis longtemps avec Patrick Bruel», confie l’entrepreneur. Benjamin Patou et Patrick Bruel sont associés depuis des années. À Paris, ils ont acheté La Gare (devenue Andia) en 2018, et Le Bœuf sur le toit en 2019.

«Nous nous réjouissons pour Benjamin Patou, un entrepreneur dynamique et un esprit libre, et lui souhaitons…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 68% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici