le jet supersonique de l’américain Boom franchit une étape

La start-up ouvre une «super-factory» pour fabriquer l’Overture, dont le premier vol d’essai est prévu en 2026.

Rien ne semble freiner les ambitions de la start-up américaine Boom, qui veut relancer les vols supersoniques d’ici à la fin de cette décennie. Ni la crise du Covid-19, ni la pression sociétale exercée sur l’aviation pour se décarboner, ni les critiques sur l’intérêt de développer un appareil volant à Mach 1,7 (soit deux fois plus vite que les avions de ligne actuels) pour une clientèle aisée, prête à payer 5000 dollars pour un aller-retour Paris-New York. Blake Scholl, fondateur et PDG de Boom Supersonic, a lancé ce projet en 2014, soit un peu plus de 10 ans après l’arrêt du Concorde. Le PDG croit fermement que son jet, baptisé Overture, sera «le premier avion de ligne post-pandémie» qui «inaugurera une nouvelle ère du voyage».

Boom Supersonic franchit une nouvelle étape, avec l’annonce de l’ouverture de sa première «super-factory», une usine ultramoderne sur l’emprise de l’aéroport de Greensboro (Caroline du Nord). Le premier appareil, dont la silhouette évoque celle du Concorde, doit…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 63% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici