comment réagit Marine Le Pen ?

Victor Chabert, édité par Solène Delinger
14h45, le 29 janvier 2022

La pression monte pour le Rassemblement national. Marion Maréchal Le Pen a déclaré qu’elle ne soutiendrait pas la candidature de sa tante Marine Le Pen mais qu’elle se pencherait davantage vers Eric Zemmour. Si elle n’a pas encore annoncé son ralliement, d’autre membres du RN ont déjà franchi le cap. Un revers pour la candidate d’extrême droite. ANALYSE

Marine Le Pen
parviendra-t-elle à retenir ses troupes ? Alors que de plus en plus d’adhérents du RN sont tentés par l’option Zemmour, la candidate du Rassemblement national les presse à partir le plus vite possible pour éviter d’interminables défections. 

Nicolas Bay va-t-il se rallier à Zemmour ? 

Eric Zemmour
tient un discours devant le Conseil national des indépendants et paysans. Ce petit parti, créé en 1949, tente de faire l’union des droites depuis plusieurs décennies. Dernièrement, il était plus proche de Marine Le Pen. Désormais, il pourrait rallier la candidature d’Eric Zemmour.

Quant à Marine Le Pen, elle est à Madrid pour une réunion des leaders nationalistes européens. L’eurodéputé Nicolas Bay, l’un des tenants de la ligne conservatrice du FN, proche de Marion Maréchal
, l’accompagne lors de déplacement. Interrogée par nos confrères de BFM ce matin, il est resté plutôt ambigu sur sa fidélité à sa candidate.

 

Quelques minutes plus tard, Marine Le Pen a eu des mots très durs à l’encontre des possibles transfuges : « Que ceux qui veulent partir partent, mais qu’ils le fassent maintenant ». On sent donc que la stratégie de la candidate RN est de pousser ceux qui pourraient partir chez Eric Zemmour à le faire le plus vite possible pour éviter de subir d’interminables défections alors qu’il ne reste que 70 jours avant le premier tour. Mais il y a un risque que cela démobilise son électorat. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici