Christiane Taubira remporte la primaire populaire et appelle à « l’union » de la gauche

La Haute autorité de Contrôle du Vote a dévoilé ce dimanche les résultats du vote de la primaire populaire
. Christiane Taubira arrive en tête, devant Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon (LFI). Ses premiers mots étaient pour les électeurs qui ont voté pour elle : « Merci pour cette confiance et merci à la primaire populaire d’avoir organisé cet espace pour que vous puissiez vous exprimer. » 

Elle a ajouté : « Nous avons une belle route devant nous. (…) Nous allons ouvrir ce chemin. Nous n’avons pas le droit d’abandonner nos idéaux. Ce sont ces idéaux qui font que la gauche est indéfectiblement liée à ses principes. » 

© DR

Dans ce « jugement majoritaire », Christine Taubira a obtenu la mention « bien plus », devançant l’écologiste Yannick Jadot (assez bien plus), l’insoumis Jean-Luc Mélenchon (assez bien moins), l’eurodéputé Pierre Larrouturou (passable plus) et la socialiste Anne Hidalgo (passable plus).

Merci pour votre confiance ! ☀️ pic.twitter.com/7tPsh6qTAR

— Christiane Taubira (@ChTaubira) January 30, 2022Un appel à « Anne, Yannick, Fabien et Jean-Luc »

Christiane Taubira a interpellé les « élus de terrain qui font vivre les territoires » et « à celles et à ceux qui connaissent les beaux combats du socialisme français ». Christiane Taubira a appelé à « l’union » et au « rassemblement » en vue de l’élection présidentielle. Favorite de cette primaire qu’elle était la seule à soutenir, l’ex-ministre de la Justice, officiellement lancée dans la campagne seulement depuis deux semaines, va désormais tenter de rassembler les autres candidats de gauche. « J’appellerai Anne, Yannick, Fabien, Jean-Luc par respect car je l’ai déjà dit, chacune, chacun est utile à sa place. (…) L’enjeu est l’avenir de nos enfants. » 

 

« Nous devons trouver un chemin de façon à rassembler les gauches et leurs sensibilités », a-t-elle dit, appelant dans « un esprit de concorde », les militants, dirigeants et « élus de terrain » socialistes, écologistes, insoumis et communistes, à se rassembler avec elle. « Je sais leurs réticences mais je sais aussi leur intelligence et leur sens de l’intérêt général. Cette union, nous la construisons ensemble », a-t-elle ajouté, devant des militants enthousiastes qui scandaient « union, union ». « Notre sort appelle aujourd’hui l’union et le rassemblement », a-t-elle insisté.

Une tache difficile voire impossible, puisque ses concurrents ont tous assuré qu’ils poursuivraient leur campagne quelque soit le verdict.

En tout, ce sont quelque 392.738 participants qui ont voté sur 467.000 inscrits.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici