quelles conséquences pour la gauche à l’issue de la primaire populaire ?

Alexis Delafontaine, édité par Solène Leroux
17h00, le 31 janvier 2022

À moins de trois mois premier tour de la présidentielle, la primaire populaire ne semble pas avoir clarifié les choses à gauche. Les 460.000 électeurs inscrits ont désigné Christiane Taubira dimanche soir. Elle décroche une mention bien +, selon les critères de choix définis par les organisateurs de cette primaire.

Une victoire attendue. L’ancienne garde des Sceaux Christiane Taubira a remporté la primaire populaire
dimanche soir. 460.000 électeurs inscrits ont voté. L’ex-ministre a immédiatement lancé un appel au rassemblement aux autres candidats de gauche pour la présidentielle
. Visiblement, c’est peine perdue pour l’instant.

Des appels toute la matinée

En effet, l’ancienne garde des Sceaux n’a pas réussi à convaincre Jean-Luc Mélenchon
, Yannick Jadot ou Anne Hidalgo à la rejoindre. Selon les informations du service politique d’Europe 1, Christiane Taubira a déjà appelé ce matin une partie d’entre eux, mais cela s’est soldé par un non catégorique.

En fait, elle anticipe le prochain coup. Son but dans les prochaines semaines est de distancer Anne Hidalgo
 dans les intentions de vote. Elle le sait, la maire de Paris est très affaiblie en ce moment. Elle s’effondre dans les sondages. Sa défaite d’hier soir est lourde et la division s’accentue au Parti socialiste.

François Hollande en arbitre ?

Ce duel entre Anne Hidalgo et Christiane Taubira risque de se régler à la mi-février, date à laquelle François Hollande
doit se prononcer. L’ancien président, qui soutient jusqu’à présent Anne Hidalgo du bout des lèvres, ne souhaite pas laisser sa famille politique dans cet état. En interne, tous attendent de savoir qu’il soutiendra véritablement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici