ExxonMobil boude encore les énergies vertes

Le géant du pétrole, aux profits records, fait peu de concessions à la transition énergétique.

Du rouge sombre au vert éclatant en l’espace d’un an. En 2020, le géant occidental de l’or noir ExxonMobil avait essuyé la première perte annuelle de son histoire. En 2021, il retrouve ses niveaux records de profits de 2014, son année la plus faste de la dernière décennie. Tiré par l’envolée des prix de l’énergie, l’américain a publié mardi un résultat net de 23 milliards de dollars, pour un chiffre d’affaires en hausse de 57 %, à 285,6 milliards de dollars. ExxonMobil a indiqué dans la foulée accélérer son programme de rachat d’actions de 10 milliards de dollars.

S’il a surmonté la crise provoquée par la chute de la consommation d’énergie durant la pandémie, il n’en a pas oublié ses leçons. Le géant du pétrole poursuit un plan d’économies de 6 milliards de dollars lancé en 2020 et a diminué son niveau d’investissement entre 20 et 25 milliards de dollars par an, bien moins qu’avant-Covid. ExxonMobil entend également abaisser son point mort à 35 dollars le baril, contre 41 dollars actuellement…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 65% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici