Les «retail parks» défient la crise des centres commerciaux

Ces centres commerciaux à ciel ouvert attirent un nombre croissant de clients malgré la crise sanitaire.

Crise sanitaire et contraintes environnementales obligent, les ouvertures de centres commerciaux sont rares. Frey en a pourtant inauguré deux l’an passé, l’un à Claye-Souilly (Seine-et-Marne), l’autre à Strasbourg (Bas-Rhin). «Les ouvrir et commercialiser en pleine crise sanitaire n’était pas gagné, assure Antoine Frey, président de la foncière qu’il a créée. 100 % des boutiques sont pourtant louées sans que nous ayons eu à baisser les loyers prévus.»

La foncière s’est positionnée sur l’un des rares concepts attirant un nombre croissant de clients malgré la crise sanitaire: les centres commerciaux à ciel ouvert, aussi baptisés «retail parks». Le chiffre d’affaires de ces ensembles de magasins, souvent situés en périphérie des villes, a progressé de 8 % en 2021. C’est bien plus que la moyenne des centres commerciaux, dont l’activité a progressé de 1,9 % par rapport à un très mauvais millésime 2020.

Une ouverture rassurante en période de pandémie

Les retail parks bénéficient de leur ouverture sur l’extérieur, rassurante en période de pandémie…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 70% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici