Les salles de sport victimes des cours de fitness sur internet

Affaibli par treize mois de fermeture administrative, le secteur est engagé dans une profonde restructuration.

La pandémie de Covid a été un cauchemar pour les salles de fitness. Obligées de fermer plus de treize mois, elles ont perdu une part de leur clientèle, qui a pris d’autres habitudes. Sans aides de l’État, la plupart auraient fait faillite. Malgré le soutien, le secteur n’échappera pas à une recomposition. Les entreprises sont endettées, et les banquiers de plus en plus frileux pour leur prêter l’argent nécessaire à leurs investissements. L’inévitable consolidation du secteur n’empêchera pas la casse. Déjà, des salles ferment faute de trésorerie.

Les clients ont eux changé leurs habitudes pendant les fermetures administratives. Ils ont découvert et adopté le coaching en ligne pour le fitness à la maison. De plus en plus nombreux et de qualité, les cours sur internet risquent de priver les salles d’une partie de leur clientèle. Autre mauvaise nouvelle : dans un contexte incertain (évolution de la pandémie, inflation…), les Français hésitent à s’engager. Les obliger à s’abonner à l’année…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 81% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici