Les centres commerciaux à leur niveau d’avant crise

Sans passe sanitaire, leurs ventes dépassent leur niveau de 2019.

Après un an et demi d’une activité perturbée par la pandémie, les centres commerciaux sortent enfin la tête de l’eau. Depuis que le passe sanitaire ne s’y applique plus, le chiffre d’affaires des magasins «progresse de 2 % par rapport à leur niveau d’avant-crise», se réjouit Jacques Ehrmann, le président du Conseil national des centres commerciaux (CNCC).

Les clients ont pris de nouvelles habitudes. Peut-être influencés par la hausse des prix du carburant, ils se rendent ainsi moins souvent dans leur centre commercial. En septembre, la fréquentation était en forte baisse par rapport à 2019. Mais les visiteurs achètent davantage, et le panier moyen est largement supérieur. «C’est une bonne chose pour l’environnement», estime Jacques Ehrmann. Certains locataires des centres commerciaux semblent dépassés par ces bonnes nouvelles, inespérées après les soldes d’été décevantes. Leurs soucis du moment sont les stocks trop bas, les difficultés d’approvisionnement et les difficultés à recruter.

Ce

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 70% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici